Les bases pour structurer son jardin

Pin It

Si vous ne savez pas par où commencer pour organiser votre jardin, voici les clés principales pour bien choisir et bien placer vos plantes les unes par rapport aux autres, et réussir votre premier aménagement !

 

La première étape : se poser tranquillement et prendre simplement le temps... d'observer. Ensuite, jouez avec les perspectives et les couleurs. En 3 mots : faites-vous plaisir !

 

Etape 1 pour bien structurer son jardin : observer et dessiner l'existant

DessinStructureJardin 400Même si vous trouvez que votre jardin n'a pas de cohérence globale, observez-le, prenez-le en photo et concentrez-vous sur ce que vous voyez : vous vous rendrez vite compte des éléments qui dessinent sa structure.

 

Ensuite, passez au dessin ! Pas besoin d’avoir de grands talents de dessinateur. Prenez une feuille de papier à petits carreaux, un gros feutre, et crayonnez un plan rapide et sans détails. Pour faciliter le croquis, aidez-vous de vos photos : leur format réduit vous permettra de travailler votre plan comme un tableau.

 

  • Tracez d’abord le plan de masse, c’est-à-dire le contour de votre jardin;
  • Puis placez les éléments fixes (bâtiments, terrasse, allées, murets, escaliers...) et les zones de passage;
  • Repérez l’exposition et les zones plus ou moins ensoleillées, fléchez la direction des vents dominants. Les zones climatiques ainsi définies vous seront utiles pour choisir des végétaux adaptés. Par exemple, les parties ventées pourront être protégées par des haies, arbustes ou claustras.
  • Dessinez les plantes déjà installées, en estimant leur envergure : arbres fruitiers, grands arbres, haies etc. Vous pouvez les numéroter sur le plan et les légender sur une autre feuille.
  • Placez les plantes rustiques (qui résistent au froid) que vous souhaitez garder : vivaces, bulbes de narcisse, pivoines...
  • Déterminez les points de vue extérieurs en indiquant la position des portes et fenêtres de chaque bâtiment. Repérez les vues à masquer ou à dégager. Pensez à conserver des points de mire, comme par exemple un clocher ou un vieux cèdre... Préserver de telles échappées visuelles donnera une véritable perspective à votre jardin en y laissant entrer le paysage environnant. Vous pouvez aussi dessinez les perspectives depuis l'intérieur de la maison ou depuis les points de vue que vous affectionnez et imaginer la vue que vous aimeriez avoir.

Faites la même chose en vous plaçant du point de vue du visiteur. Décidez ce que vous voulez montrer, cacher etc.

 

 

Etape 2 : Améliorez la structure existante avec de nouvelles idées de plantations

Amusez-vous maintenant à améliorer cette ossature avec des arbustes, des plantes vivaces organisées en massifs, des éléments décoratifs, des bulbes ... Listez les plantes et les couleurs que vous aimez (cf étape 3), ainsi que le style de jardin que vous aimeriez avoir. Maîtriser l’esthétique de votre jardin, c’est jouer avec les couleurs mais aussi avec les formes et les perspectives. 

 

DessinStructureJardin 650

 

Voici quelques conseils pour structurer vos espaces, délimiter des zones, ou cadrer une vue avec les plantes que vous avez choisies :

 

  • Les arbres qui constitueront des points de mire ne devront pas être occultés par la croissance future d'un autre végétal ;
  • Les arbustes, isolés ou groupés, devront participer à la structure du jardin sans y apporter de confusion, sauf si c’est l’effet recherché ;
  • Les formes érigées (conifère, bambous, plantes fastigiées...) attirent le regard. Il est possible de leur associer des formes horizontales pour donner de la cohérence ;
  • Les formes basses accompagnent doucement le regard vers le fond du jardin ou un point remarquable ;
  • Les formes rondes apportent de la stabilité si elles sont strictes, ou au contraire douceur et nonchalance si elles sont souples ;
  • Les plantes à silhouette très architecturée supportent mal la concurrence visuelle d’autres plantes très dessinées : mieux vaut les isoler ou les associer à des formes douces et basses ;
  • La forme des feuilles, leur texture et leur taille ont aussi leur importance : de grandes feuilles donnent une ossature à un ensemble flou, quand un feuillage vaporeux apporte légèreté et profondeur à une composition ;
  • Pour créer une unité dans un massif, ponctuez-le de plantes aux formes bien marquées ;
  • Un fond neutre et uni, sans aucun végétal qui se distingue de ses voisins, est parfait pour servir d'écrin à un très beau spécimen isolé.
  • Pour l’hiver, il est intéressant de conserver une proportion d’environ 1/3 de persistants et 2/3 de caducs. 

 

Astuce mon Coach

Un miroir placé contre un mur reflète le jardin et donne une impression de profondeur et de mystère. Essayez... effet garanti !

 

 

 

Etape 3 : Choisissez vos plantes et harmonisez leurs couleurs

 

Pour choisir les bonnes plantes, fiez-vous :

- à l'exposition et au type de sol dont elles ont besoin : une plante s'épanouira toujours mieux si elle est installée au bon endroit, 

- A vos goûts en matière de formes et de parfum ;

- Au style de jardin que vous souhaitez mettre en place : à chaque style correspond une listes de plantes ;

- Aux couleurs que vous aimez : l’association d’une couleur à une autre peut modifier complètement l’ambiance de votre jardin. Mais n’oubliez pas que les couleurs de fleurs, feuillages et fruits évolueront au cours de l’année. Pour plus d'informations sur l'association des couleurs, reportez-vous à notre article "Les bases pour associer les couleurs au jardin".

 

Vous avez désormais toutes les cartes en main pour réorganiser votre jardin. Ayez à l'esprit que "choisir, c'est renoncer" : C'est une des clés de la réussite. Et s'il vous reste des questions au sujet de l'aménagement de votre jardin, n'hésitez pas à contactez notre coach !