Tous les conseils pour bien planter

Comment préserver nos amis pollinisateurs ?

Les pollinisateurs, ce sont ces petits insectes que l’on voit bourdonner dès le printemps dans nos jardins, voletant d’une fleur à l’autre, et qu’on aimerait parfois éloigner d’un revers de main. C’est bien mal connaitre ces petits invertébrés qui œuvrent à l’équilibre des écosystèmes et nous rendent d’insoupçonnables services quotidiens ! En quoi leur présence est-elle nécessaire ? Comment les protéger et les attirer dans nos jardins ?

 

Les pollinisateurs, une population en déclin

Mellifere artLes insectes pollinisateurs ont le rôle essentiel de véhiculer le pollen d’une plante à l’autre pour les fertiliser : dans la nature, 70 à 80% des plantes dépendent d’eux pour se reproduire.
Pourtant, depuis les années 1920, leur disparition s’accélère, menaçant ainsi la diversité végétale, et l'alimentation de la faune et ses abris. Par exemple, la mortalité des abeilles (sauvages et domestiques) et des bourdons reste difficilement maitrisée : c’est pourtant le groupe de pollinisateurs le plus important puisqu’on compte en France près de 1000 espèces d’abeilles sauvages, 2000 en Europe et 20 000 dans le monde entier ! Charles Darwin avait déjà constaté en 1859 que si le bourdon venait à disparaître, le trèfle rouge (des prés) et la pensée sauvage ne seraient bientôt plus l'apanage des prairies anglaises.
On peut y ajouter les papillons, les syrphes et les coléoptères dont le nombre régresse inexorablement.

 

Les causes de leur mise en danger sont multiples : dégradation des habitats naturels, réduction des surfaces de zones sauvages, réchauffement climatique, apparition d’insectes parasites comme le varroa ou agressifs comme le frelon asiatique, utilisation de certains traitements chimiques etc.

 

Notre alimentation, intimement liée au sort des insectes pollinisateurs

Sans l’action des pollinisateurs, environ 75 % des plantes cultivées ne pourraient pas voir leurs fleurs fécondées ni leurs fruits se former. La production de fruits, de légumes et de céréales se réduirait alors drastiquement, avec toutes les conséquences que l’on peut supposer dans un futur proche.

C’est la même chose pour la production de viande, car les plantes fourragères destinées à l'alimentation animale pour la production de viande seraient également touchées. Et on sait qu'il faut 7 à 16 kg de céréales pour produire un seul kg de viande...Fini les steacks à volonté ! La qualité et la quantité de notre alimentation dépend donc largement des insectes pollinisateurs, et on peut difficilement imaginer faire leur travail à la main, fleur par fleur !

 

Comment attirer les pollinisateurs ?

Les plantes mellifères, le restaurant 3 étoiles des pollinisateurs

Les insectes pollinisateurs sont irrésistiblement attirés par les plantes mellifères qui leurs fournissent une précieuse récolte de nectar et de pollen pour se nourrir et constituer des réserves.

Pour assurer les repas de nos petits alliés, plantez ou semez des espèces mellifères dans vos massifs ou vos talus, dans votre potager.
ou même en pots. Vous créerez ainsi dans votre jardin, sur votre terrasse ou votre balcon, un véritable écosystème propice à la biodiversité, tout en augmentant votre production, la richesse botanique et la santé de votre jardin.

 

BuddlejaLes plantes mellifères, un abri préservé pour les pollinisateurs

Vous pouvez aussi imaginer votre jardin comme un espace naturel préservé pour les insectes pollinisateurs, dans lequel ils pourront trouver un abri au fil des saisons.
Pour cela, plantez par exemple une haie variée, qui fleurira à différentes saisons et offrira le gîte aux insectes pour les mois d’hiver. Pour abriter nos petits amis les pollinisateurs en hiver, vous pouvez aussi fabriquer votre propre hôtel à insectes

Quelles sont les principales plantes mellifères ?

Parmi les arbustes mellifères, vous pouvez choisir :

  • l'Abelia,
  • l'arbre aux papillons (Buddleja),
  • le cognassier du Japon (Chaenomeles),
  • Le ciste,
  • La lavande 
  • Le seringat (Philadelphus)
  • Le groseillier à fleurs (Ribes)
  • Le cornouiller (Cornus) etc.

 

Si votre jardin est assez vaste pour y installer un arbre, sachez que la plupart des arbres fruitiers sont méllifères : pommiers (Malus),  cerisiers à fleurs (Prunus), mais aussi aubépine (Crataegus), mimosa, érable (Acer), arbre à miel (Tetradium), saule, etc.

 

Parmi les plantes grimpantes, vous pouvez choisir le lierre ou le chevrefeuille, et pour les pots ou le potager, pensez au bulbes comme l'ail des ours , le muscari ou les crocus. Semez également de  la bourrache, du sainfoin d’Espagne, de la moutarde blanche, du tournesol, ou simplement du thym ou du romarin.

 

N'oublions pas les plantes sauvages comme le trèfle et la sauge des prés ou la salicaire. Côté plantes vivaces, l'agastache, la menthe,  la valériane (Centranthus), la verveine de Buenos Aires et la violette attirons les pollinisateurs.

 

Prêts pour un jardin productif et éco-responsable ? A vos bêches pour planter des mellifères !

 

 

Les bons gestes pour réussir vos plantations en pot

 

Quelles sont les étapes pour planter un arbuste, une plante, des bulbes ou des graines en pot ? Rien de très compliqué, il suffit de connaitre les bon gestes pour bien installer vos plantes en pot et leur assurer vigueur et bonne santé. 

En savoir plus >

Que planter en Mars ?

En mars, la nature se réveille et nos envies de jardin aussi ! S’il est possible de planter toutes l’année (en dehors des fortes gelées), le mois de mars est particulièrement propice à la plantation. Quelles sont les plantes attractives au début du printemps ? Si l'on y regarde de plus près, la palette des choix est très vaste ! Voici quelques pistes pour vous aider à choisir les plantes qui embelliront vos premières journées printanières

 

En savoir plus >

Quand planter

On se demande souvent quand planter nos arbustes, nos bambous, nos bulbes, nos graines..., quelles sont les conditions les plus propices à une bonne plantation, en fonction des types de plantes ou du climat de notre région. Inutile de se mettre la pression : on vous dit tout sur les grands principes du « quand planter », pour que nos plantes se sentent bien à l’endroit qu’on leur a choisi ! 

En savoir plus >

Planter une haie

Le coach vous explique les bonnes pratiques pour planter une haie dans les règles de l’art, les étapes à suivre et le matériel à utiliser.

 

En savoir plus >

Que planter en décembre

Décembre arrive, et les journées courtes et le froid ont souvent raison des jardiniers les plus motivés ! C’est pourtant le moment de profiter des nombreuses plantes attractives en hiver, et pourquoi pas... de les planter. 

 

En savoir plus >