6 techniques faciles et naturelles pour désherber son jardin

Pin It

 

Quand désherber et pourquoi ?

Vous pensez désherber après la pluie pour arracher facilement les mauvaises herbes? Eh bien sachez que c’est par temps sec et sous le soleil que le désherbage est le plus efficace. Même plus difficiles à extraire, les herbes arrachées sècheront sur le sol sans possibilité de reprise, ce qui peut se produire quand on désherbe par temps humide.

Prenez l’habitude de désherber régulièrement afin d’éviter la floraison des mauvaises herbes! Cela permettra de diminuer la présence de leurs graines (disséminées par les vents, les animaux etc.)

 

Indispensable pour assurer un aspect propre et esthétique à votre jardin, le désherbage est essentiel pour supprimer la concurrence faite à vos plantes par les plantes indésirables. En effet, submergées de plantes envahissantes vos arbustes peuvent souffrir du manque d’eau. Les arrosages seront donc plus efficaces si votre sol est propre.

 

Le désherbage manuel : une méthode naturelle pas si désagréable.

Souvent considéré comme rébarbatif, le désherbage manuel peut devenir un moment de détente aussi bénéfique pour vous que pour votre jardin, pour peu qu’il soit régulier et qu’il concerne des petites surfaces.

 

Le binage :

Le binage consiste à remuer la terre en surface avec un outil approprié pour ameublir la structure solide du sol et supprimer les herbes adventices. On dit souvent qu’«un binage vaut deux arrosages» car en cassant la croûte solide formée en surface du sol, on empêche l’eau se s’évaporer à cause de la chaleur.

 

Pour biner votre jardin, voici les outils indispensables:

  • La binette Nanterre: Elle permet de sectionner les jeunes pousses à la base en raclant le sol avec la lame horizontale de l’outil.
  • La serfouette: Elle combine désherbage et binage/griffage. D’un côté, elle permet de trancher la mauvaise herbe à la base, de l’autre côté, la pointe permet d’ameublir le sol autour des plantes à conserver, sans en abîmer les racines.
  • Le grattoir de jardin: il permet de travailler rapidement le désherbage des allées grâce à sa lame plate qui sectionne les plantules en surface
  • La houe: elle permet d’arracher de fortes plantes très installées comme les chardons ou les rumex qui ont des racines pivotantes profondes, et d’assurer le binage de grandes surfaces.

 

outilsDesherbage

 

Le faux-semis

Complémentaire au désherbage manuel, le faux-semis est sans doute l’une des méthodes les plus écologiques. Elle consiste à préparer la terre comme pour un semis(Mise à nu et affinage de la terre puis arrosage). En moins d’une semaine, les jeunes pousses de mauvaises herbes occupent le terrain: il suffit alors de les arracher pour limiter leur prolifération et de semer ensuite les graines de gazon ou de légumes qui germeront sans concurrence (deux fois moins de mauvaises herbes repoussent après un faux-semis).

 

Les recettes de grands-mères

De nombreuses méthodes existent pour désherber naturellement votre jardin, dont certaines se transmettent depuis des générations.

Pour en savoir plus sur les astuces de nos grands-mères en matière de désherbage à l’aide des produits simples du quotidien, voici quelques recettes efficaces et faciles à réaliser.

 

 

La tonte, principale solution de désherbage mécanique

La tonte est l’une des meilleures solutions pour se débarrasser des mauvaises herbes dans le gazon car, en les étêtant, la tondeuse les empêche de fleurir et de disséminer leurs graines. Une fois le gel hivernal passé, toutes les mauvaises herbes annuelles auront disparu et ne repousseront pas l’année suivante.

On peut également utiliser la débroussailleuse pour venir à bout des adventices les plus développées.

Autre engin auquel ne résistent pas les herbes récalcitrantes: la motobineuse. Dans les massifs, elle ameublit le sol et martèle les mottes de terre pour les affiner mais surtout, elle écrase, sectionne et enterre les herbes qui sont ensuite assimilées rapidement dans le sol. La motobineuse est idéale au potager en début de saison, ou pour la plantation des arbustes. Attention cependant aux plantes qui se reproduisent par boutures de racine ou par dissémination des bulbilles comme le liseron ou l’oxalys: un passage de motobineuse accentuera leur invasion.

 

 

Le désherbage thermique, solution alternative efficace

Le désherbage thermique consiste à brûler les mauvaises herbes à l’aide d’un brûleur à gaz ou une résistance électrique fixée au bout d’une canne. Le choc thermique fait exploser les cellules végétales et l’adventice sèche en 2 jours.

Si cette pratique a l’avantage de ne pas utiliser de chimie, elle a aussi l’inconvénient de stimuler la germination de certaines plantes.Plusieurs passages seront alors nécessaires. Attention également aux précautions d’emploi d’un tel outil et aux risques d’incendie!

 

 

Le paillage ou le recouvrement, solutions préventives au désherbage

Lors de l’installation d’une plante ou d’un arbuste, la terre retournée favorise la germination de nombreuses plantules.

Il suffit alors d’ajouter une couche de 5 à 10 cm de paillage en surface pour empêcher les mauvaises herbes de proliférer. Celles qui parviendront à pousser seront éparses et faciles à éliminer à la main.

Le paillage étant assimilé par le sol en matière organique très utile à vos plantes, renouvelez-le tous les ans pour en garder l’effet protecteur.

Autre technique astucieuse et économique: recouvrez les zones à désherber d’une bâche noire ou de cartons de récupération (non imprimés). Ce système de recouvrement du sol bloque la photosynthèse des herbes, nécessaire à leur survie. En quelques semaines, les mauvaises herbes auront disparu, dévorées par les lombrics qui, en prime, auront ameubli votre terrain et assimilé le carton !

Transparence sur les cookies

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience possible sur notre site.
Plus d'informations Accepter Refuser