Planter sous le chêne de Céline

Depuis plusieurs années, Céline essaie d’aménager un petit coin de son jardin situé entre un grand chêne et une haie de tuyas… sans succès. Seuls deux Hortensias et un rhododendron acceptent de végéter au pied de ce grand arbre un peu trop exclusif. Comment faire pour redonner vie à cet endroit désolé ? Quelles plantes sont les plus adaptées à ce type de situation difficile ? Céline cherche les raisons de ses difficultés et surtout, des solutions !

   

La solution du coach : bien connaitre les trucs et astuces pour planter en sous-bois et choisir les plantes qui sont adaptées à l'ombre sèche.

 

Connaitre les astuces pour planter avec succès en sous-bois

Planter sous un arbre ou à l’ombre d’une haie est une vraie gageure en matière de jardinage ! Il s’agit de maîtriser la concurrence racinaire des arbres en place depuis longtemps et de bien gérer l’ombre sèche. Voici trois actions indispensables pour apprivoiser ce coin de jardin récalcitrant.

 

SousLeCheneDeCeline3

 

Creuser de grandes fosses de plantation et enrichir le sol

Qu’il s’agisse de déplacer des plantes ou d'en installer de nouvelles, il est indispensable de creuser des trous 2 à 3 fois plus larges et plus profonds que la taille de la motte (voir notre rubrique « Bien planter un arbre ou un arbuste ») pour assurer une bonne reprise des arbustes. Céline pourra également mélanger du terreau à la terre de son jardin pour fortifier ces nouvelles plantes. Il faudra renouveler ces amendements nourriciers une fois par an en étendant une nouvelle couche d’humus (terreau/or brun). On peut aussi pailler le pied des arbustes (paillettes de lin ou copeaux de bois) sur 5 à 10 cm pour conserver l’humidité en été et  favoriser la faune et la flore du sol.

 

Ne pas se contenter d’arroser le pied des plantes

Dans une zone d’ombre sèche, l’arrosage est salutaire pour les petites plantes en concurrence avec une haie ou un grand arbre. L’astuce : ne vous contentez pas d’arroser uniquement le pied des arbustes. Arrosez le talus dans son intégralité afin de leurrer les puissantes racines du chêne et des thuyas, qui seront naturellement attirée vers la zone humide.

 

Elaguer pour donner de la lumière

Céline devra supprimer les quelques branches du chêne qui privent son talus du soleil. Elle pourra également rabattre la haie de thuyas de quelques centimètres, sans nuire à son aspect esthétique. 

 

 

Choisir des plantes adaptées à l’ombre sèche

Pour augmenter ses chances de réussite, Céline doit sélectionner les plantes les plus aptes à supporter l’ombre sèche créée par la concurrence du grand arbre, et à apporter une densité de feuillage toute l'année.

Les arbustes les plus imposants (hortensias, laurier tin) seront plantés le long de la haie de thuyas. Les plus décoratifs seront placés sur le devant du massif, en prenant soin d'alterner la couleur des feuillages : vert clair et contrasté (Leucothoé fontanesiana 'RAINBOW', fusain, bambou sacré OBSESSED, bambou sacré 'FIRE POWER') et vert sombre et profond (Leucothoé ScarlettaMahonia).

 

Céline pourra agrémenter l'ensemble avec quelques vivaces adaptées aux conditions comme des Cyclamens de Naples, du muguet, des Tiarellas, des Heuchères caramel, des Hellébores ou du lierre terrestre. 

 

 

Encore besoin d’inspiration ? Consultez les mises en scène du coach