INSPIREZ-VOUS !

Les “Pas de panique” de l’émission SILENCE, ça pousse ! sur France 5

Pas de panique chez Hélène

Pas de panique chez Hélène

Elle n’a pas encore emménagé et se demande déjà comment s’approprier ce jardin créé par l’ancienne propriétaire.

En savoir plus >

Voir notre sélection de vidéo Pas de panique ! >

Transformer un jardin existant

Transformer un jardin existant

Pour réaménager votre jardin, le coach vous donne les clés pour associer et structurer vos plantations. Découvrez aussi le 1er né des Kit Pas de Panique pour.... aménager votre haie

En savoir plus >

Définir son style de jardin

Définir son style de jardin

Pour dessiner votre futur jardin, pas besoin d’avoir de grands talents de dessinateur. Inspirez-vous des différents styles de jardin et de terrasse, et laissez-vous guider par le coach !

En savoir plus >

Aménager le jardin d’une maison neuve

LES MISES EN SCÈNE VÉGÉTALES PROPOSÉES PAR VOTRE COACH

Aménager le jardin d’une maison neuve

Léa et Vincent viennent de s’installer dans une maison tout juste posée sur une ancienne prairie à moutons. Certes l’environnement est préservé et bucolique mais ce vaste terrain est un peu triste et plat ! A l’aide !

En savoir plus >

Question les plus fréquentes

Le coach SILENCE, ça pousse ! vous livre les conseils et réponses aux questions que vous avez le plus souvent posées pour aménager votre jardin.

 

Puis-je installer une haie en limite de propriété ?

Oui, si la haie est plantée à minimum 80 cm de la limite de propriété et qu’elle ne dépasse pas 1,80m de hauteur. Il s’ agit des conditions minimales en l’absence de règlement établi. Renseignez-vous en mairie pour savoir si votre ville possède un règlement plus précis.


Vous pouvez aussi planter une haie mitoyenne en commun accord (écrit ou oral) avec votre voisin. Chacun prend alors à sa charge sa partie de l’entretien.


Pour l’entretien, éviter que les branchages ne dépassent la limite de propriété.


Pour une haie supérieure à 2m de haut, il faudra un recul de 2 mètres. Les mêmes précautions s’appliquent à la plantation des arbres : pensez à la taille adulte de l’arbre que vous allez planter et installez-le à minimum 2 mètres de la limite de propriété.

Comment associer les plantes ?

Que ce soit en jardinière ou en massif dans votre jardin, choisissez de préférence des plantes qui ont des besoins identiques en eau, en ensoleillement, en ph du sol. L’un des secrets d’une association de plantes réussie réside dans la similarité des besoins.


Une fois ce choix effectué, vous pourrez jouer sur les formes et la couleur des fleurs et des feuilles selon vos envies, sans crainte de voir dépérir vos plantes. De plus, l’entretien sera plus facile car identique pour toutes vos plantations. Rendez-vous dans la rubrique « Pas de panique pour aménager » afin d’acquérir les fondamentaux d’une association esthétique de vos plantes.

J’ai un jardin très petit et en pointe. Comment puis-je l’aménager pour le rendre agréable ?

Pour un espace de cette forme, plusieurs possibilités s’offrent à vous :

  • Transformez la contrainte en atout et mettez la longueur en valeur en créant un axe central, une allée engazonnée par exemple, au milieu de vos plantations plaquées de part et d’autre de votre terrain. Rendre ces limites floues vous donnera l’impression que votre jardin est plus large. Un miroir judicieusement placé pourrait même vous aider à doubler votre jardin...imaginaire !
  • Ou bien : Cassez l’effet de longueur en créant des écrans visuels. Des massifs de plantes hautes par exemple donneront l’impression de découverte. L’inconnu décuple l’espace... au moins pour vos invités.

Je viens d’acheter un arbre. Comment choisir son emplacement dans mon jardin ?

Choisissez l’emplacement de votre arbre en cohérence avec votre projet global de jardin (gestion des zones d’ombre, de soleil, les pleins, les vides...) : évitez par exemple de l’installer en plein milieu si vous souhaitez acquérir d’autres plantes.


Prenez également en compte la taille de votre arbre à l’âge adulte et ne le plantez pas à proximité de la maison ou en limite de propriété : vous éviterez ainsi qu’il ne devienne gênant et ne nuise aux autres plantations (concurrence des racines, ombre...)

 

 

ENCORE UNe interrogation ?