Définir son style de jardin

Définir et dessiner son style de jardin ou de terrasse

Pour dessiner votre futur jardin, pas besoin d’avoir de grands talents de dessinateur. Prenez une feuille de papier à petits carreaux et un gros feutre... et suivez les conseils du coach.

Dessinez un plan rapide et sans détails :

  • Tracez d’abord le plan de masse, c’est-à-dire le contour de votre jardin.
  • Placez les éléments fixes (bâtiments, terrasse, allées...) et dessinez les zones de passage
  • Repérez l’exposition et les zones plus ou moins ensoleillées, fléchez la direction des vents dominants. Les zones climatiques ainsi définies vous seront utiles pour aménager votre jardin et choisir des végétaux adaptés. Par exemple, les parties ventées pourront être protégées par des haies, arbustes ou claustras.
  • Notez les reliefs en mètres par rapport à un point de la maison, cela vous donnera une idée des perspectives,
  • Déterminez les points de vue extérieurs en indiquant la position des portes et fenêtres de chaque bâtiment. Repérez les vues à masquer ou à dégager. Pensez à conserver des points de mire, comme par exemple un clocher ou un vieux cèdre... Préserver de telles échappées visuelles donnera une véritable perspective à votre jardin en y laissant entrer le paysage environnant.

Placer les plantes déjà présentes dans votre jardin, en estimant leur envergure. Vous pouvez les numéroter sur le plan et les légender sur une autre feuille.

 

Explorez les différents styles et ambiance que vous pouvez donner à votre jardin.

 

 

Vous aimez la régularité ? Faites un jardin classique ou « à la Française »

Faites un jardin classique ou « à la Française »

Le jardin classique est facile à intégrer dans une surface rectangulaire, il peut donc parfaitement s’adapter aux maisons contemporaines. La simplicité des tracés n'empêche pas une grande liberté dans le choix des végétaux qui seront tous contenus dans des cadres géométriques taillés régulièrement.

 

Autrement appelé "jardin à la française", le jardin classique est né en Italie, d'où il a été importé au XVIème siècle. Si vous créez ce type de jardin, tout doit y inspirer contrôle et perfection :

  • Les végétaux doivent être taillés en topiaire, en bordures basses ou en haies,
  • Un axe central y offre une vue en perspective,
  • L’eau y est canalisée dans des fontaines et des bassins,
  • Des statues ponctuent les allées,
  • Les plates-bandes sont contenues dans des bordures de buis.

 

Voici quelques exemples pour vous montrer la palette végétale que vous pouvez associer à ce type de jardin:

 

 

Pour aller plus loin :

Pensez symétrie et quantités paires...

 Pensez symétrie et quantités paires (2, 4, 10...). Organisez les allées selon un axe central calé sur le bâti ou un élément décoratif que vous aurez choisi. Positionnez des bassins, des haies d'ifs taillés, des pelouses, des dentelles de buis ou autres bordures... 

 

 

Astuce mon Coach

L'art topiaire consiste à sculpter les végétaux pour leur donner une forme particulière, géométrique ou non. L’essentiel est que rien ne dépasse ! Faites un patron en bois de la forme désirée et servez-vous en pour couper ce qui dépasse.

 

 

 

Vous êtes plutôt romantique ? Optez pour le jardin paysager

Optez pour le jardin paysager

Particulièrement adapté aux surfaces irrégulières, le jardin paysager est idéal si vous considérez la nature comme un livre ouvert. Ses chemins sinueux ponctués de surprises visuelles doivent y créer un désir renouvelé de promenades et d’observation de la nature.

Il se caractérise aussi par des végétaux aux formes et couleurs variées, des rochers, des grottes, des ruisseaux, des mares et des plates-bandes élaborées de différentes fleurs, textures et couleurs aussi appelées « mixed-borders».

 

Les saisons y sont respectées grâce à l'utilisation d'espèces végétales proches de celles qui poussent spontanément dans la nature.
Né en Angleterre, le jardin paysager respecte avant tout les pentes et les lignes d'origine d’un lieu, afin d'imiter au mieux la nature et de s'intégrer au paysage environnant.
Il a donné lieu à des courants nouveaux, comme les jardins de prairie, ou sur gravier.

 

Voici quelques exemples pour vous montrer la palette végétale que vous pouvez y associer :

 

 

Pour aller plus loin :

Prévoyez la création de subtiles différences de niveaux...

Prévoyez la création de subtiles différences de niveaux et tracez des chemins aux courbes douces. Positionnez arbres et massifs d'arbustes, une mare et sa petite cascade 

 

 

Vous rêvez de contrées lointaines ? Promenez-vous dans un jardin d’ambiance exotique

Promenez-vous dans un jardin d’ambiance exotique

Les jardins d’ambiance exotique peuvent être implantés partout en France, sauf en montagne où l'hiver est trop long et le froid trop intense.

 

Ce type de jardin est idéal quand on souhaite créer un espace extraordinaire à l’abri des regards. Sa luxuriance offre une opportunité de dépaysement et de voyage par l'imaginaire.

 

Quelle que soit la région où vous habitez, le choix de végétaux permettant de créer une ambiance tropicale est assez vaste.

 

Les premières introductions de plantes exotiques datent du XVIIIème siècle. Palmiers, bambous, yuccas et cactées arrivaient à Nantes, où ils étaient acclimatés avant d'être expédiés aux Jardins des Plantes de Paris, de Montpellier, d'Angers... C'était l'époque des grands voyages et de la découverte du monde.

 

Voici quelques exemples pour vous montrer la palette végétale que vous pouvez y associer :

 

 

Pour aller plus loin :

Tracez d'abord une ligne directrice sinueuse...

Tracez d'abord une ligne sinueuse qui cheminera au milieu d'une végétation dense et d’où vous ferez partir des allées étroites débouchant sur de petites clairières. Vous devez créer l'envie d'aller explorer des coins cachés. Si votre jardin est tout petit, faites simplement sur le chemin, un goulot de rétrécissement, qui débouchera sur un espace secret de repos.

 

 

Besoin de repos ? Paressez dans un jardin méditerranéen !

Paressez dans un jardin méditerranéen !

Si vous avez peu de temps à consacrer à l’entretien de vos extérieurs, le jardin méditerranéen est fait pour vous. Idéal sur un terrain en pente exposé au sud, il peut s’intégrer presque partout en France à condition que le sol soit bien drainant.

 

Les plantes dites méditerranéennes aiment la sécheresse, les sols pauvres, et résistent bien au vent et au froid. Les oliviers, certains palmiers et cactus, sans oublier les plantes odorantes comme la sauge, le romarin, la lavande et le thym, peuvent supporter à maturité des températures hivernales allant jusqu'à – 15° C.

Un jardin méditerranéen accueillera aussi fontaines et piscines, escaliers et murets de pierres sèches, ainsi que de belles poteries.

 

Voici quelques exemples pour vous montrer la palette végétale que vous pouvez y associer :

 

 

Pour aller plus loin :

Même si la pente de votre terrain est peu importante

 Même si la pente de votre terrain est peu importante, donnez autant que possible un aspect en terrasses avec différents niveaux. Disposez rochers, murets, escaliers, talus et végétalisez les zones sèches. Choisissez l'emplacement des arbres de façon à ce que leur silhouette soit bien mise en évidence. 

 

 

En quête de calme et de sérénité ? Réalisez un jardin japonais

Réalisez un jardin japonais

Le jardin japonais est très adapté aux petites surfaces. Propice à la méditation, il doit pouvoir être contemplé comme un tableau. Il répond à une volonté de symbolisme, de miniaturisation dans une représentation idyllique de la nature (montagnes, rivières et lacs sont représentés par des rochers, des graviers bien ratissés).

 

L’idée est de créer un environnement ponctué d’éléments que l’on trouve dans la nature : pas de bassin rectangulaire mais une douce chute d’eau, un ruisseau, un étang d’aspect naturel.

 

Les accessoires ont autant de sens que le jardin lui-même : les palissades de bambou servent à cacher harmonieusement une vue, mais aussi à mettre en évidence un point important du jardin. Les ponts enjambent des zones humides, réelles ou fictives (rivière minérale).

 

Les végétaux, peu nombreux, sont choisis et disposés de façon à créer une illusion d'optique de profondeur : les différents plans sont séparés par une plante tapissante, souvent de la mousse.

 

Les arbres se doivent d'être tortueux, les arbustes sont taillés en coussins ou en boules.
Ce jardin trouve ses origines au VIème siècle, avec l'arrivée du bouddhisme au Japon.

 

Voici quelques exemples pour vous montrer la palette végétale que vous pouvez y associer :

 

 

Pour aller plus loin :

Votre maître-mot sera "asymétrie".

 Dessinez des chemins étroits et ondulants au milieu d'une végétation rase et constituée de formes taillées. Placez une mare, et disposez irrégulièrement, de manière naturelle, rochers, arbres, arbustes, éléments décoratifs, haies de bambous ou palissades. 

 

 

Vous aimez joindre l’utile à l’agréable ? Vous aimerez la simplicité du jardin de curé ou jardin médiéval

Vous aimerez la simplicité du jardin de curé ou jardin médiéval

Si vous aimez cultiver les fleurs, les légumes et les condiments sans trop de contrainte, le jardin de curé est fait pour vous. Constitué de carrés plus ou moins réguliers, séparés par des allées assez larges pour y passer une brouette, il mélange les fleurs vivaces (plante herbacée qui vit plusieurs années) et annuelles (plante herbacée dont le cycle de vie se déroule au cours d'une année), les légumes, les plantes condimentaires et médicinales. Il peut être bordé de fruitiers en espalier et agrémenté d'une tonnelle pour avoir un peu d'ombre. Ses allées sont parfois engazonnées et ses carrés surélevés pour une meilleure ergonomie.

 

Le jardin de curé est à l’origine un endroit clos, situé près de l’église et du presbytère. Son usage était avant tout utilitaire. On y cultivait des fruits et des légumes, des fleurs pour décorer l'autel, de la vigne pour le vin de messe, et quelques plantes médicinales bien choisies qu'on appelait alors des "simples".

 

Voici quelques exemples pour vous montrer la palette végétale que vous pouvez y associer :

 

 

Vous recherchez les endroits frais et ombragés ? Rafraîchissez-vous dans un jardin hispano-mauresque

Rafraîchissez-vous dans un jardin hispano-mauresque

Le jardin hispano-mauresque est un patio, au dessin simple et géométrique, divisé en quatre carrés dans lesquels sont plantés des arbres fruitiers (agrumes, grenadiers, figuiers, etc...).
Les allées sont couvertes de pergolas qui soutiennent des plantes grimpantes et parfumées comme le jasmin.

 

La circulation de l’eau et la technique d’irrigation y sont particulièrement élaborées : des canaux et jeux d’eau apportent la fraîcheur.

 

L’ombre des arbres, légère et maîtrisée, est très appréciable à certaines heures de la journée.
Les jardins mauresques trouvent leur origine en Perse où le mot "jardin" signifiait "paradis". Les fontaines, les canaux et les végétaux luxuriants qui les bordent évoquent le jardin paradisiaque décrit par Mahomet. Cette tradition s’est étendue jusqu'au sud de l’Espagne, après sa conquête par les Maures. Cette conception orientale du paradis a influencé l’art des jardins dans une quête de pureté et de perfection, exprimées principalement par des motifs géométriques.

 

Voici quelques exemples pour vous montrer la palette végétale que vous pouvez y associer :

 

 

Pour aller plus loin :

Prévoyez une arrivée d'eau.

Dessinez des petits canaux qui délimiteront les espaces plantés. Si vous avez suffisamment de place, tracez de larges allées perpendiculaires, sinon, une simple bande de circulation de chaque côté d'une rigole centrale fera très bien l'affaire. Placez une fontaine, même petite, pour le bruit apaisant de l'eau, quelques arbres bien situés pour faire de l'ombre, ainsi que des bancs pour le repos.

 

 

Encore une interrogation ?

» Consultez nos Questions les plus fréquentes