Transformer le jardin de Marie-Claude en un espace végétal coloré ?

L'objectif de Marie-Claude : remplacer son jardin par un massif végétalisé

chezMarieClaude avantCe petit espace végétal en bordure de rue était à l’origine un jardin potager. Marie-Claude a désormais envie d’un aménagement paysager original et coloré, sans pour autant se cacher totalement des regards : l’essentiel est que l’ensemble soit facile à entretenir ! Elle souhaite aussi réserver un petit espace à condiments…

   

La solution du coach : structurer l'espace et le rendre facilement accessible

Dans cet îlot de jardin, transition entre lieu privé et voie publique, il faut d’abord améliorer l’accessibilité à tout le massif par le tracé d’une petite allée en croix. D’autre part, il est indispensable de clarifier la lecture de ce petit espace dénué jusqu’alors de structure. Le cheminement en croix dessine quatre sous-espaces. Les Lonicera nitida pileata ‘Maigrun’, petits persistants bas vert tendre le soulignent. Le regard est accroché, il navigue mieux, il est guidé. Les courbes dessinées par le paillage coloré adoucissent quant à elles la rigidité du tracé. Une nouvelle histoire de jardinet se raconte…

 

chezMarieClaude global

 

La palette végétale s’est portée sur des arbustes persistants comme le Prunus lusitanica Brenelia, le Photinia fraseri Red Robin, coloré de pousses rouges au printemps, et délicieusement odorants comme le Sarcococca confusa et le Perovskia atriplicifolia. Toutes ces plantations demeurent faciles à entretenir.

 

Ces arbustes donnent un aspect net à cette scénette donnée à voir sur la rue, tout en étageant les floraisons au fil des saisons. Les Abelias grandiflora variétés ‘sherwood’et ‘Edward Goucher font également partie de ces plantes gratifiantes pour leur floraison estivale en clochettes roses tout comme le Choisya ternata, prisé pour son odeur de fleurs d’oranger et la Ceanothe Victoria pour ses fleurs bleues. Leur taille adulte est adaptée au souhait de Marie-Claude de ne pas occulter trop la vue, surtout sur le devant du massif.

 

Des arbustes caducs bas, aux fleurs passant du blanc au rouge avec le froid (Hydrangea paniculata ‘Diamant rouge’), ou odorants (Lavandula grosso), Rosmarinus officinalis ‘Pointe du Raz’, Sauge officinale, ciboulette et thym citron complètent la plantation aromatique. C’est ainsi un nouveau jardin qui va s’offrir à la fois aux voisins et à sa propriétaire.

 

En pratique : Le petit cheminement facilite l’entretien en rendant le fond du massif accessible. De plus, il segmente l’îlot en quatre : on peut ainsi s’occuper d’une zone à la fois, ramasser les fraises par exemple. C’est pratique et rassurant. Le paillage de pouzzolane limite grandement l’entretien et procure une netteté inégalable. Pour compléter et contraster avec ce paillage, les plaquettes de bois donnent un aspect naturel. Parfait pour les fraisiers qui vont adorer, des paillettes de lin peuvent compléter le tableau.