Atténuer le vis-à-vis au jardin de Sandrine

Sandrine habite un pavillon récent, juché sur une butte qui surplombe une jolie vallée sarthoise. Depuis peu, elle doit composer avec la construction d’une nouvelle maison en contrebas de la sienne,  qui perturbe un peu la vue depuis la fenêtre et depuis l’entrée. Le terrain peu arboré et le surplomb de sa maison accentuent l’impression de vis-à-vis direct. Quel aménagement pourrait atténuer la présence de la maison des nouveaux voisins dans le paysage ?

 

 VoisinsAvant

VoisinsSandrine apres

La solution du coach : créer un écran végétal sur 3 niveaux

Pour répondre à la problématique de Sandrine, il faut attirer le regard vers des éléments végétaux suffisamment présents, organisés et occultants pour faire oublier la nouvelle construction. Sandrine devra donc effectuer ses plantations en trois temps, et selon trois plans différents : le devant de ses fenêtres, la pelouse puis la partie située de l'autre côté du chemin d'entrée.

 

Premier plan : créer une végétation dense et colorée autour de la maison

 

Au pied de la façade, des fenêtres et dans les massifs existants, Sandrine plantera des arbustes bas et persistants. Ils apporteront de la distraction par leurs feuillages et leurs différentes floraisons. Des orangers du Mexique, des Abélias Edward Goucher et des Ceanothes Victoria rendront ce premier plan agréable à observer depuis l’intérieur de la maison, sans bloquer la vue sur l’environnement.

A côté de l'escalier qui mène à l'entrée, un arbre sur tige de moyen développement, arbre de Judée ou cerisier du Japon Kansan masquera un peu plus le toit de la maison en contrebas. 

 

 

Second plan : verticaliser le paysage avec de grands arbustes 

 

Au bout de la pelouse qui entoure la maison, 3 pommiers d’ornement (Yellow Siberian, Evereste Perpetu et Red Sentinel) représenteront un second écran végétal fleuri au printemps et plus haut que les talus. Ces arbustes apporteront de la saisonnalité au jardin de Sandrine et des effets visuels d’intérêt du printemps à la fin de l'hiver.

 

Troisième plan : installer une haie sur la limite de propriété

 

Le long de la limite de propriété et pour parfaire l’arrière-plan, Sandrine pourra installer une haie d’arbustes en veillant à les espacer d’environ 1,50 mètre les uns des autres et à les planter à minimum 0,75 mètre de la limite de propriété.

 

Pour former cette haie, 3 à 5 cyprès de leyland persistants, ainsi que des arbustes caduques à floraison étalée, seront parfaits pour masquer la toiture de la maison voisine. Attention à ne pas se laisser déborder par les cyprès : ils montent très haut et prennent de la largeur rapidement, c'est pourquoi une plantation uniforme de cette variété serait trop imposante. 

 

Sandrine devra donc les alterner avec

 

 

Besoin d'inspiration pour créer un écran de verdure en limite de propriété ? Voici la sélection du coach

 

photiniaRedRobin LaurierCeriseGenolia arbreAuCaramel CerisierDuJapon lilasDesIndes

Photinia

Red Robin

Laurier-Cerise

Genolia

Arbre au Caramel

Katsura

Cerisier du Japon

Higan fukubana

Lilas des Indes

Braise d'été