On fait quoi aujourd’hui

En avril, adopte un camélia !

En avril, les camélias sont en pleine fleurs. Colorée, sophistiquée, japonisante ou géométrique selon les variétés, leur floraison est toujours spectaculaire. Si leurs "frous-frous" vous attirent, c’est le moment de craquer et d’adopter un camélia ! Mais au fait, comment choisir et quelles subtilités devez-vous connaitre pour bien cultiver votre nouveau camélia ?

 

Choisir un camélia sans se tromper

CAMELLIA ROSE DSC 1690Le début du printemps est le moment idéal pour choisir un camélia pour votre jardin. A cette période, les étals des jardineries regorgent de variétés différentes et il vous sera plus facile de sélectionner un arbuste avec une fleur épanouie sur un joli feuillage vernissé.

 

Le type de fleurs, premier critère de choix

Choisissez d’abord en fonction de vos goûts la floraison qui vous plaît le plus, tout en restant attentif aux besoins de la plante. En effet, certaines formes de fleurs supportent les climats rudes et les excès de pluie, quand d’autres ont besoin de climats plus doux et de pluies limitées.

 

Ainsi, les variétés de camélias à fleurs simples comme le camélia Comtesse Lavinia ou Miss Tingley, s’adaptent bien aux climats un peu rudes et aux situations exposées aux vents. Ces variétés sont reconnaissables à la disposition géométrique de leurs pétales. Elles resteront belles même sous la pluie, et supportent de petites périodes de gel sur les boutons floraux.

 

Les variétés à formes doubles, à fleur de pivoine ou d’anémone, sont plus délicates. C’est le cas du camélia japonica Bella Lamberti, et du camélia japonica Margaret Davis. Sensibles au gel, elles retiennent l’eau de pluie entre leurs nombreux pétales, ce qui peut les faire pourrir. Ne les choisissez que si vous pouvez les abriter du froid et des courants d’air pour vous éviter une floraison gâtée (et très frustrante !) à la fin de l’hiver.

 

Rester attentif au feuillage

Le feuillage est aussi un critère de choix de plantes que l’on oublie parfois. Choisissez un camélia au feuillage sain, d’un beau vert foncé et brillant. Sans blessures, tâches ou auréoles desséchées suspectes (le signe d’éventuelles maladies compromettant la survie de votre arbuste). Evitez les feuillages vert pâle aux bords jaunes, qui donnent l’indice d’une plante qui a séjourné trop longtemps dans son pot.

 

 

Réussir la plantation de son nouveau camélia

Le camélia est un arbuste facile à planter. Voici cependant quelques conseils et règles à observer lorsque vous installerez votre nouveau venu au jardin :  

 

  • Choisissez un endroit du jardin à l’abri des courants d’air froids et si possible à mi-ombre (évitez cependant de le planter à exposition Est : le soleil du matin réchaufferait trop vite les bourgeons floraux). Vous pouvez aussi protéger votre arbuste à l’aide d’un auvent, surtout s’il s’agit d’un camélia à fleurs doubles.
  • La terre doit rester fraîche même l’été (plus la terre reste fraîche et plus le Camélia résistera au soleil), et acide. Ajoutez de la terre de bruyère véritable au moment de la plantation si nécessaire. Les terrains calcaires ne sont pas recommandés sauf si vous aménagez une fosse remplie de terre de bruyère.
  • Paillez le sol au pied de votre camélia pour protéger les racines superficielles, sensibles à la sècheresse.
  • En pot, le camélia  s’épanouira sans problèmes quelques années, à condition que le diamètre du pot soit d’au moins 40 cm. Le pot offre l’avantage de pouvoir abriter la floraison lors d’épisodes de gel ou de pluie, pour des fleurs impeccables. « Surfacez » le terreau sur 5 cm tous les printemps en ajoutant de la terre de bruyère et un engrais spécial arbustes « terre de bruyère ».
  • La taille est inutile. Si besoin, équilibrez la silhouette en épointant les branches après la floraison.

 

AstuceCoachL’astuce du coach : Les boutons floraux de l’année suivante se forment très tôt dans l’été. C’est donc une période pendant laquelle votre camélia ne doit pas avoir soif, sans quoi la floraison du printemps suivant sera compromise !

 

Notre sélection de camélias

 

HortensiaDolceFragola  CameliaMissTingley   CameliaIlTramonto   CameliaMargaretDavis   CameliaSilverMayer

 

 

 Une question au sujet des camélias ? Contactez notre coach

arbustes: une astuce rempotage pour partir en vacances

profitez du rempotage de votre arbuste pour préparer un été sans soucis d'arrosage !

 

En savoir plus >

Le coach et toute l'équipe Silence, ça pousse ! vous souhaitent une merveilleuse année au jardin !

Le coach et toute l'équipe Silence, ça pousse ! vous souhaitent une merveilleuse année au jardin !

 

En savoir plus >

Le "tuto minute" du coach : un photophore végétal

Anticipez les fêtes en créant une ambiance douce et chaleureuse avec un petit photophore végétal... en quelques minutes !

 

En savoir plus >

En période d’alerte aux pollens, on crée un jardin hypoallergénique

De mars à Août, les allergies aux pollens battent leur plein : les yeux grattent, le nez coule, le cauchemar commence dès la fin de l’hiver pour les personnes allergiques. Et si le jardin devenait un allié en cette période d’alerte aux pollens ? Pour concilier allergies et jardinage, voici quelques préceptes de base.

 

En savoir plus >

5 idées pour relooker son jardin ou sa terrasse en un clin d’oeil

Envie de changer ou simplement de rafraîchir votre jardin ou votre terrasse ? Voici quelques idées simples et rapides à mettre en place pour faire souffler un vent de nouveauté sur vos plantations. 

 

En savoir plus >

En février, après les gelées, on taille les hortensias

Si vous habitez une région où les gelées sont fortes et/ou répétées, c’est au début du printemps suivant la floraison qu’il faut tailler vos hortensias. On peut même les tailler dès février si les gelées sont passées. Dans les régions à hiver doux, vous pouvez tailler dès l’automne, après la floraison.

En savoir plus >